Sélectionner une page

Pour passer le permis de conduire en Belgique, vous devrez passer un examen théorique. Bien sûr, vous devez apprendre à conduire le véhicule visé par la catégorie que vous envisagez et réussir l’examen pratique.

Dans cet article détaillé, nous allons vous présenter toutes les informations dont vous avez besoin pour obtenir votre permis de conduire dans notre pays. Bien que faisant partie de l’Union Européenne, la Belgique, tout comme les autres États membres, a ses propres spécificités en ce qui concerne l’obtention du permis de conduire.  Par rapport à la France, en Belgique l’âge d’accès n’est pas le même pour les différentes catégories existantes.  Par exemple, l’âge requis pour le permis AM (cyclomoteurs) est de 16 ans en Belgique. Alors que c’est seulement 14 ans en France. Si vous souhaitez connaître l’âge minimum pour chaque catégorie de permis, nous vous invitons à lire l’article dédié à ce sujet particulier.

Se préparer à l’examen théorique

Si vous voulez vous former pour réussir votre permis théorique, sachez que vous avez le choix entre une formation théorique dans une école de conduite agréée et une formation en filière libre. L’avantage incontestable de la formation en filière libre est que vous pouvez vous préparer tout/e seul/e. Ainsi, vous ne débourserez absolument rien. Vous payerez uniquement la redevance de 15€ prévue à l’article 63 du Chapitre VIII. Des redevances – Code de la route.

Toutefois, l’examen théorique n’est pas si facile et une formation s’avère nécessaire si vous souhaitez le réussir. D’autant plus que si vous le ratez deux fois, vous devrez obligatoirement passer par une auto-école agréée. Dans ce cas, vous payerez le maximum puisque les auto-écoles sont plus chères. En fait, cela est normal, puisque leur frais de fonctionnement sont également plus importants. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle le prix d’une formation complète, théorique et pratique, dans une auto-école coûte aussi cher.

🚦1. Choisir sa formation

La bonne nouvelle est que vous avez aussi une autre alternative, bien moins chère. Pour préparer votre examen théorique, vous pouvez opter pour une formation en ligne. Par conséquent, selon la législation belge, vous n’êtes pas obligé/e de suivre des cours dans une auto-école agréée pour passer l’examen théorique du permis de conduire.

En effet une formation théorique pour le permis de conduire peut se faire en présentiel ou en ligne. La première est plus chère car les frais de prestataire sont supérieurs à ceux d’un centre de formation en ligne. Une telle formation, aussi bien en ligne qu’en présentiel, consiste dans des cours préparatoires à l’examen théorique.

Via le bouton ci-dessous, vous pouvez accéder à notre guide pour choisir la formation qui vous convient le mieux.

🚦2. Prérequis pour l’examen

En Belgique, le candidat peut passer l’examen théorique pour le permis de conduire à partir de l’âge de 17 ans. Attention, vous devez avoir 17 ans minimum le jour de l’épreuve ! Néanmoins, si vous avez envie de vous préparer pour l’épreuve, vous pouvez le faire, bien entendu, même avant cet âge.

Pour l’âge minimum requis pour le permis de conduire provisoire ou définitif, nous allons en parler plus en détail un peu plus loin et aussi dans d’autres articles sur notre blog.

En plus de ces conditions à respecter, vous devez prendre connaissance de toutes les démarches et conditions pour passer votre examen. Consultez le document suivant pour connaitre les prérequis pour l’examen théorique.

🚦3. En quoi consiste l’examen théorique du permis de conduire ?

C’est bien sûr la première question que vous vous poserez si vous avez envie d’obtenir le permis de conduire. Vous le savez probablement, cette épreuve consiste dans plusieurs questions auxquelles vous devez répondre correctement. Voici tous les détails concernant cette épreuve pour obtenir votre permis théorique.

L’examen théorique pour le permis de conduire comporte 50 questions à choix multiple. Pour réussir votre examen, vous devez obtenir au moins un score de 41/50. En plus, il y a d’autres contraintes qui doivent être respectées afin de ne pas échouer à cette épreuve.

Chaque question est lue de façon claire. En plus, elle apparaît sur l’écran de l’ordinateur devant vous. Après l’énonciation de la question vous disposez de 15 secondes pour réfléchir à la réponse qui vous semble correcte et l’inscrire avant de passer à la prochaine question.

Chaque réponse erronée donnée à l’une des 50 questions fait perdre 1 point. Attention, ce n’est pas le cas pour les questions sur les infractions du 3ème degré (comme par exemple : ne pas respecter le signal « sens interdit ») et du 4ème degré (exemple : faire demi-tour sur l’autoroute), ou encore le dépassement de la vitesse maximale autorisée. Une réponse erronée à ce type de question vous fera perdre 5 points. Par conséquent, deux fautes graves entrainent l’arrêt du questionnaire et donc l’échec à l’examen.

🚦4. Comment éviter l’échec à l’examen théorique permis B ?

Attention, si vous échouez à cet examen, vous ne pouvez pas vous représenter à l’examen le même jour !

C’est pour cette raison qu’il est important de bien se préparer à cet examen théorique. Beaucoup pensent, à tort, qu’ils peuvent apprendre seuls, sans aucune aide, en cherchant simplement sur internet ou en demandant à ceux qui ont déjà obtenu le permis de conduire. Eh bien, détrompez-vous ! Ce n’est pas si facile.

D’une part, trouver des réponses à toutes les questions qui peuvent être posées à l’examen théorique vous sera pratiquement impossible sur internet. Même les sites qui vous promettent de vous donner ces réponses gratuitement ne le font pas en réalité. En effet, vous allez trouver des questions, mais vous devrez payer pour consulter les réponses correctes. En plus, sans même avoir la certitude qu’elles ont été actualisées.

D’autre part, si vous demandez à vos parents ou vos amis qui ont déjà passé leur permis de conduire, vous obtiendrez sans doute des réponses. Néanmoins, beaucoup d’entre elles ne correspondent plus à la réalité présente du Code de la Route. En effet, la règlementation évolue sans arrêt. D’ailleurs, en 2018, il y a eu une vraie réforme du permis de conduire en Wallonie. Le saviez-vous ? Même si les détenteurs ou détentrices du permis de conduire ont entendu parler dans les médias, ils / elles n’ont pas eu à repasser l’examen théorique.

Ainsi, cette réforme a notamment changé la cotation des infractions graves et l’échec à l’examen théorique en cas de deux fautes graves dont nous vous avons parlé. C’est une des contraintes qui fait peur, mais notre formation vous préparera efficacement afin de ne pas rater votre examen pour cette raison.

Les domaines concernés par les questions à l’examen théorique

Les questions portent sur des nombreux aspects qui concernent la conduite d’un véhicule, mais pas seulement. Voici quelques domaines que vous allez devoir maitriser pour pouvoir réussir votre examen théorique :

  • 🔸 les signaux routiers,
  • 🔸 les règles de circulations : priorité, dépassement, changement de direction, croisement avec d’autres véhicules,
  • 🔸 arrêt et stationnement, place sur la voie publique,
  • 🔸 différents types de routes : autoroutes, routes pour automobiles, passages à niveau, leur caractéristiques et prescriptions légales qui en découlent,
  • 🔸 limitations de vitesse,
  • 🔸 risques de conduite liés aux différents états de la chaussée, variations en fonction des conditions atmosphériques, adapter sa conduite,
  • 🔸 principes les plus importants afférents au respect des distances, à la distance de freinage et à la tenue de route du véhicule dans diverses conditions météorologiques,
  • 🔸 l’importance de la vigilance et des attitudes à l’égard des autres usagers,
  • 🔸 principes les plus importants afférents au respect des distances,
  • 🔸 fonctions de perception, d’évaluation et de décision, notamment le temps de réaction et la modification des comportements liés aux effets de l’alcool, des drogues et des médicaments, des états émotionnels et de la fatigue,
  • 🔸 déchéance du droit de conduire, consommation d’alcool, conduite défensive,
  • 🔸 mesures à prendre pour venir en aide aux victimes d’accidents de la route,
  • 🔸 facteurs de sécurité concernant le chargement du véhicule et les personnes transportées,
  • 🔸 règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement (utilisation pertinente des avertisseurs sonores, consommation de carburant modérée, limitation des émissions polluantes),
  • 🔸 tous les documents administratifs nécessaires pour conduire en toute légalité,
  • 🔸 risques spécifiques liés à l’inexpérience des autres usagers de la route, aux catégories d’usagers les plus vulnérables tels que les enfants, les piétons, les cyclistes et les personnes à mobilité réduite,
  • 🔸 risques inhérents à la circulation et à la conduite de divers types de véhicules et aux différentes conditions de visibilité des chauffeurs de ces véhicules,
  • 🔸 réglementation relative aux documents administratifs concernant l’utilisation du véhicule,
  • 🔸 précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule,
  • 🔸 éléments mécaniques de base liés à la sécurité de la conduite : être capable de détecter les défectuosités les plus courantes pouvant affecter notamment le système de direction, de suspension, de freinage, les pneus, les feux et clignotants, les catadioptres, les rétroviseurs, les lave-glaces et essuie-glaces, le système d’échappement, les ceintures de sécurité et l’avertisseur sonore,
  • 🔸 connaître tous les équipements de sécurité du véhicule : utilisation des ceintures de sécurité, appui-tête et équipements de sécurité concernant les enfants,
  • 🔸 maitriser les facteurs de sécurité concernant le véhicule, le chargement et les personnes transportées,
  • 🔸 règles générales concernant le comportement à adopter en cas d’accident (baliser la zone, alerter, etc.), etc.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais vous montre la variété et la grande quantité d’informations que vous devez assimiler et bien maîtriser. Ce n’est pas du tout pour vous faire peur, car il y a des méthodes simples et peu coûteuses qui peuvent vous aider à tout savoir. Notre formation complète pour la préparation à l’examen théorique vous permet de vous préparer en toute autonomie, à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit.  Enfin, nous vous présenterons les avantages de notre formation en ligne un peu plus loin.

Pour tout savoir sur la matière à connaitre pour l’examen, vous pouvez consulter l’article ci-dessous.

Comment réussir son permis de conduire théorique ?

Passer le permis théorique doit se préparer si vous avez envie de réussir l’examen. Comme pour tout examen, vous devez réviser et vous entraîner. Bien entendu, le premier pas consiste dans la lecture de la théorie de code de la route. Il faut également lire et comprendre la législation, notamment le code de la route. Mais, il faut aussi connaître la loi relative à la police de la circulation routière et les infractions prévues pour le non-respect de toute cette règlementation. Si vous pouvez consulter sur internet toute la règlementation concernant le code de la route dont voici le lien, comprendre ce texte législatif dense n’est pas toujours facile. En plus, il est mis à jour sans cesse.

C’est justement l’utilité incontestable de suivre une formation. En fait, une telle formation vous permet de comprendre et surtout d’apprendre ces dispositions légales que vous retrouverez dans les questions le jour de l’examen.

La réglementation applicable aux écoles de conduite agréées prévoit que l’enseignement théorique soit d’une durée minimale de 12 heures pour la préparation à l’examen théorique pour le permis catégorie B. Néanmoins, vous n’êtes pas obligé/e de passer par une telle école pour passer votre examen théorique.

Une formation en ligne vous permet de vous préparer efficacement à l’examen théorique pour le permis B. En plus, son prix sera bien moins élevé que dans une auto-école classique. D’autre part, c’est plus simple de réviser, à tout moment, à l’aide des questions comme celles que vous aurez dans votre examen théorique, n’est-ce pas ? Il y en a des centaines ! Mais à force de les répéter, vous allez voir que vous retiendrez plus facilement.

Toutefois, lire la législation et réviser les questions ne suffit pas vraiment pour réussir le permis théorique. Il faut vraiment comprendre et non pas retenir par cœur des réponses ! Pensez un peu : lorsque vous serez sur la route, vous devez avoir compris pourquoi il faut céder la priorité pour vraiment l’appliquer. Non ? C’est pourquoi des vidéos et des explications du code de la route sont nécessaires. Une formation en ligne vous permet de les visionner jusqu’à ce que vous puissiez les comprendre et les intégrer concrètement. C’est vraiment beaucoup plus efficace pour apprendre !

Enfin sachez que si vous avez réussi votre examen théorique, il reste valable pendant 3 ans à partir de la date de son passage. Par conséquent, vous aurez trois ans à disposition pour passer votre examen pratique et ainsi obtenir votre permis de conduire !

Où se passe l’examen théorique pour le permis de conduire ?

L’examen théorique pour le permis de conduire a lieu dans un Centre d’examen agréé ou dans une auto-école. Pour trouver le Centre d’examen lié à votre domicile, vous pouvez voir ici la liste officielle par région si vous voulez passer cet examen par la filière libre. Si vous choisissez de suivre votre formation théorique en auto-école, alors vous devrez passer l’examen dans le centre qui dépend de la région où elle a son siège.

Pour passer votre permis théorique il suffit de vous rendre dans un de ces centres d’examens agréés. Inutile de prendre rendez-vous. Pas besoin de vous inscrire ! Néanmoins, il faut vous assurer que le centre est ouvert (encore plus pendant la crise sanitaire !). Vérifiez également les horaires d’ouverture et n’oubliez pas les documents nécessaires pour vous présenter à cet examen. Voyons ensemble quels sont ces documents.

🚦1. Les documents à présenter pour l’examen théorique du permis

Avant tout, la carte d’identité en cours de validité est nécessaire pour vous présenter à l’examen. Si vous avez perdu votre carte d’identité, vous pouvez présenter la photocopie de votre carte d’identité et la déclaration relative à sa perte. Attention, cette déclaration doit avoir été délivrée par la même commune que celle de votre lieu de résidence. En revanche, sachez que la demande de permis provisoire par exemple sera conservée par le centre d’examen et remise seulement sur présentation de votre pièce d’identité originale.

Mais voyons maintenant ensemble les filières qui s’offrent à vous pour passer votre permis de conduire en Belgique.

Filières pour obtenir le permis de conduire en Belgique

En Belgique, il y a principalement deux filières qui s’offrent à vous pour obtenir votre permis de conduire B. D’une part c’est la filière libre, dont nous avons parlé un peu et que vous trouverez détaillée dans un article complet à ce sujet. D’autre part, il y a la filière classique qui se déroule dans une école de conduite. Dans les deux cas, vous pourrez bénéficier d’un permis de conduire provisoire. Ce type de permis vous permet de vous perfectionner en conduisant votre voiture, sous certaines conditions.

🚦1. La filière libre, guide, conditions

Cette filière s’appelle aussi PCP dont l’abréviation provient de « Permis de Conduire Provisoire Modèle 36 mois ». Dans cette filière, l’élève conducteur devra passer d’abord l’examen théorique. Vous pouvez le faire à partir de 17 ans. Une fois que vous l’aurez réussi, vous pouvez apprendre à conduire pendant une période de maximum 36 mois. Attention, car vous devez le faire impérativement avec une ou plusieurs personnes de votre choix. Néanmoins, ces personnes, qui s’appellent officiellement « guides », doivent remplir aussi des conditions.

En revanche, vous ne pouvez accueillir à bord du véhicule que vous conduisez qu’un seul passager. Et cela, qu’il soit ou non le ou les guide/s que vous avez choisi/s. En tout cas, le guide doit être titulaire impérativement d’un permis de conduire belge ou européen de la catégorie B. Il ou elle doit le détenir depuis au moins 8 ans. Une autre condition pour être guide c’est qu’il ne doit pas avoir été déchu du droit de conduire depuis une durée d’au moins 3 ans.

Enfin, sachez que vous ne pouvez pas vous présenter à l’examen pratique qu’après avoir effectué un apprentissage pratique d’au moins 3 mois.

Toutefois, vous avez la possibilité de changer de guide pendant votre apprentissage. Vous pouvez même en avoir plusieurs et les alterner en respectant la condition d’un seul passager à bord.

Si vous voulez en savoir plus sur la filière libre, vous pouvez consulter notre guide détaillé ci-dessous.

🚦2. La filière auto-école agréée

Vous pouvez bien sûr suivre une filière « classique ». Celle-ci suppose l’inscription dans une école agréée de conduite. Vous devrez suivre au minimum 20 heures de conduite pratique. Bien sûr, vous devez réussir votre examen théorique. Enfin, lorsqu’elle considérera que vous êtes apte à l’examen pratique, l’auto-école vous délivrera un certificat d’aptitude à la conduite. Cependant, il est utile de savoir qu’il arrive rarement que cela arrive après les 20 heures de conduite. En réalité, si c’est la première fois que vous passez votre permis et que vous apprenez à conduire, le moniteur vous recommandera des heures supplémentaires pour bien maitriser la conduite.

Ainsi, 20 heures est le nombre d’heures minimum prévu par la loi, mais souvent vous aurez besoin de plus d’heures. Vous pouvez aussi suivre une formation de base de six heures dans une auto-école agréé afin d’obtenir votre PCP. De cette manière, vous ne paierez pas le reste des heures que vous pourrez faire avec votre guide, en conduite accompagnée. C’est une variante moins chère.

Le certificat d’aptitude à la conduite vous permet de vous procurer auprès des autorités communales compétentes un Permis de Conduire Provisoire modèle 18 mois. Ce type de permis vous permet de conduire sans guide pendant 18 mois.

En revanche, vous ne pouvez être accompagné/e dans la voiture que vous conduisez avec ce genre de permis que par une personne âgée d’au moins 24 ans. De plus, ce passager devra être titulaire du permis B. Comme dans le cas du PCP de la filière libre, vous n’avez pas le droit de transporter plus d’un passager. Enfin, vous ne pouvez pas vous présenter à l’examen pratique, tout comme pour la filière libre, qu’après un apprentissage de 3 mois minimum.

Enfin, sachez qu’il y a une règlementation spécifique pour les résidents étrangers concernant l’obtention du permis de conduire. Nous allons en parlez dans un article détaillé.

Conclusion

Vous connaissez maintenant toutes les étapes pour passer votre permis théorique. Nous avons effectivement vu les différentes modalités et solutions possibles.

Vous l’aurez compris pour obtenir votre permis théorique, il est impératif de trouver la meilleure formation possible, c’est le critère numéro 1 à prendre en compte pour être certain de réussir. Pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Passer par une école de conduite traditionnelle. Cela peut néanmoins coûter cher, plusieurs centaines d’euros. Vous pouvez chercher sur internet ou téléphoner à plusieurs auto-écoles pour des devis et vous allez vite constater que c’est assez onéreux et fastidieux (il faut se rendre dans une école à un moment précis… sans parler des dernières contraintes sanitaires).

Vous avez peut-être déjà compris ou entendu parler des avantages de suivre une formation en ligne pour votre permis théorique. C’est la solution que nous recommandons.

Choisir une formation en ligne vous permet de vous préparer efficacement pour votre permis théorique et également diminuer drastiquement ce coût prévisionnel. Ainsi, vous n’aurez plus que les heures de conduite pratique à payer. En plus, vous pourrez même minimiser leur nombre en choisissant les bonnes options grâce à un permis provisoire.

🚦 Quelle formation en ligne choisir pour le permis théorique ?

Permis Online est un organisme de formation reconnu qui vous propose une formation complète pour préparer l’examen théorique de votre permis de conduire B. En plus, vous bénéficierez de nombreux outils qui vous seront mis à disposition gratuitement. Un moniteur sera disponible dans votre auto-école en ligne pour répondre à toutes vos questions. Notre équipe expérimentée vous permettra de vous préparer efficacement à votre examen théorique pour le permis de conduire.

Nous concevons toutes nos formations avec le plus grand professionnalisme et le plus grand soin. Nous faisons une veille permanente et actualisons nos modules en fonction de l’évolution législative et réglementaire.

N’hésitez pas à nous contacter tout de suite si vous avez la moindre question concernant la formation au permis théorique !

CODE DE LA ROUTE

Apprenez le Code de la Route facilement et rapidement grâce à notre cours interactif en ligne !