Sélectionner une page

Accueil » Code de la route » Exercices » Examens blancs

🚦 Dernière mise à jour : 16/08/2021 🚦

Examens blancs du code de la route en Belgique

Les examens blancs sont le meilleur moyen pour s’entrainer pour l’examen théorique dans le cadre du permis de conduire de catégorie B. Nous vous expliquons tout en détail dans cet article. En plus vous y trouverez, à la fin, un véritable examen blanc du permis théorique. Il vous aidera à bien comprendre comment ça marche. On démarre ?

🚦1. C’est quoi les examens blancs pour le permis de conduire ?

Vous envisagez de passer votre permis de conduire théorique en Belgique ?

Vous avez envie de vous préparer facilement pour réussir votre examen de code de la route du premier coup ?

Rien de plus simple et efficace que les examens blancs pour vous mettre en condition. Un examen « blanc » est en fait un test qui se passe comme dans les conditions réelles, sauf que son résultat n’a pas d’impact réel : il s’agit d’un entraînement. Notre formation en ligne contient plusieurs examens blancs. Elle vous aide donc à préparer au mieux votre permis théorique grâce aux centaines de questions différentes.

Quels en sont les bénéfices immédiats ? En plus de savoir quel genre de questions sont posées le jour J, vous réviserez efficacement et plus simplement votre Code de la route ou la « loi de la circulation routière ». En effet, nous vous donnerons également les réponses correctes et les explications. Vous pourrez ainsi détecter les questions pièges que vous rencontrerez pendant l’examen théorique. Vous progresserez beaucoup plus vite !

🚦2. Déroulement de l’examen théorique en Belgique

Tout comme l’examen théorique que vous passerez dans un centre agréé, nos examens blancs durent environ 30 minutes. Vous aurez à répondre à 50 questions sur le Code de la route ou des situations concrètes de circulation. Tout comme pour le vrai examen théorique, vous aurez 15 secondes pour répondre à chaque question. Si vous ne l’avez pas fait pendant ce délai, la réponse sera considérée incorrecte. Bien entendu, vous pouvez répondre plus vite si vous connaissez la réponse. De cette manière, vous pourrez passer à la question suivante.

Pour chaque question, il y 2, 3 ou 4 réponses proposées. À la différence du test des perception des risques, pour l’examen théorique, une seule réponse est correcte. Ainsi, si deux réponses vous semblent bonnes, choisissez uniquement celle qui est correcte sans équivoque ou autre condition.

En revanche, sachez que nous proposons sur notre plateforme des examens blancs qui peuvent vous préparer efficacement pour le test de perception des risques. Cet examen est obligatoire en Belgique et vous devez le passer avant l’examen pratique de conduite. Donc si vous voulez vous y entrainer, c’est aussi utile. La grande différence entre ces deux épreuves est que plusieurs réponses peuvent être correctes pour le test de perceptions des risques. Pour tous les détails sur le test de perception de risques consultez notre article détaillé à ce sujet ou encore cette page.

🚦3. Conditions de réussite de l’examen blanc en Belgique

Pour réussir vos examens blancs (dont vous trouverez un exemple complet à la fin de cet article) vous devez obtenir au moins 41 points sur 50. Certaines questions peuvent valoir plus de points que d’autres. C’est le cas pour celles concernant les infractions de 3ème ou 4ème degré. Une réponse incorrecte à une telle question vous coûtera 5 points en moins ! Accordez donc une très grande attention à ce genre d’infractions.

Nous vous conseillons d’ailleurs de lire notre article détaillé sur les infractions de ce type afin d’être sûr/e de les connaître. Dans tout examen blanc vous risquez de tomber sur des questions relatives aux infractions du 3ème ou 4ème degré. Nous avons expressément conçu des questions de ce genre pour vous aider à mieux les retenir. Cependant, comme ces infractions sont nombreuses, il est difficile de les apprendre par cœur. Avec les examens blancs et les mises en situation, c’est plus facile de les retenir une fois pour toutes car vous pourrez les assimiler concrètement.

À la fin de chaque examen blanc, vous obtiendrez les mauvaises réponses et leur réponse correcte avec des explications au besoin. Cela vous permettra de bien comprendre et de retenir la règle routière concernée par la question où vous avez échoué. Vous vous corrigerez !

Il vaut mieux éviter un échec à l’examen théorique. En effet, vous devez savoir qu’après deux échecs consécutifs, vous devrez suivre une formation théorique d’au moins 12 heures dans une auto-école agréée. Et les frais engendrés sont substantiels.

Avec notre formation en ligne et les examens blancs que nous vous proposons à un prix imbattable sur notre plateforme, vous mettez toutes les chances de votre côté !

🚦4. Pourquoi passer plusieurs fois les examens blancs ?

Vous pourriez fort justement vous poser la question : « pourquoi répéter plusieurs fois un examen blanc ? ». La réponse est assez simple. C’est comme l’entrainement pour un sportif : plus il répétera les mouvements, meilleure sera sa performance. Pour votre cerveau c’est pareil : il faut l’entraîner pour le muscler ! Il va bien mieux retenir les règles routières en les associant avec des situations réelles plutôt qu’en lisant le Code de la route. Dans nos exercices vous verrez des photos prises dans des conditions réelles de circulation. Vous pourrez également en consulter d’autres, créées sur ordinateur comme vous pouvez avoir aussi le jour de l’examen. Il y a de légères différences auxquelles vous devez vous habituer.

Par conséquent, de cette manière vous pourrez retenir mieux toutes les informations et les situations problématiques qui font perdre des points pour le permis théorique. Enfin, une autre raison de faire plusieurs examens blancs (et même de les répéter) est que cela vous aidera même pour l’examen pratique de conduite. Eh oui, l’évaluation de l’examen pratique se fait un peu de la même manière que celui théorique. En maitrisant bien le plus de situations de circulations, le jour de l’examen votre cerveau vous alertera dès que vous serez sur le point de commettre une faute. Et vous l’éviterez !

Pour vous convaincre de l’utilité d’un examen blanc, nous avons pensé vous en offrir un. Mettez-vous en condition comme pour l’examen théorique. Allez avec votre ordinateur ou téléphone dans un endroit calme. Préparez-vous à ne pas vous laisser interrompre pendant une trentaine de minutes. En effet, il est important que tous les examens blancs que vous faites se déroulent dans les mêmes conditions que lors de l’examen. Or, le jour de l’examen théorique, vous serez dans une salle d’examen, devant un ordinateur avec le téléphone éteint et sans possibilité de parler à qui que ce soit.

🚦4. Démarrer l’examen blanc

Si notre test (disponible ci-dessous) vous a convaincu de son utilité, n’hésitez pas à acheter notre paquet d’examens blancs ici pour moins de 10€. Leur prix est modique et vous pourrez repasser les examens autant de fois que vous voulez. Cela constitue un excellent entrainement en conditions réelles pour réussir votre permis théorique en Belgique du premier coup !

CODE DE LA ROUTE

Apprenez le Code de la Route facilement et rapidement grâce à notre cours interactif en ligne !