Permis de conduire Belgique

Permis de conduire

Belgique 2022

Si vous voulez passer votre permis de conduire en Belgique, voici ce que vous devez savoir. 

🚦 Guide étape par étape 🚦

🚦 Étape 1 : L’examen thĂ©orique

La maitrise du Code de la route 🚦

Vous avez dĂ©cidĂ© de passer votre permis de conduire en Belgique ? Alors, comme en France, la première Ă©tape consiste Ă  rĂ©ussir l’examen thĂ©orique. Et pour le prĂ©parer, deux possibilitĂ©s s’offrent Ă  vous : vous pouvez vous inscrire dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e ou apprendre la thĂ©orie en autodidacte.

Dans les deux cas, vous devrez ĂŞtre âgĂ© de 17 ans minimum le jour de l’Ă©preuve.

PrĂ©parer l’examen thĂ©orique dans une auto-Ă©cole

En vous inscrivant dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e, vous bĂ©nĂ©ficierez d’une formation de 12 heures minimum pour acquĂ©rir les connaissances nĂ©cessaires sur le Code de la route.

Vous y apprendrez notamment Ă  comprendre :

  • les diffĂ©rents signaux routiers ;
  • les règles de stationnement ;
  • les risques liĂ©s Ă  la prĂ©sence des autres usagers ;
  • les principaux Ă©lĂ©ments mĂ©caniques du vĂ©hicule, etc.

La formation en auto-Ă©cole prĂ©sente plusieurs avantages. Vos formateurs, par exemple, connaissent parfaitement les dernières Ă©volutions lĂ©gislatives : vous serez donc certain de bĂ©nĂ©ficier d’une formation de qualitĂ©. La plupart des auto-Ă©coles proposent Ă©galement des ordinateurs pour s’entrainer en conditions rĂ©elles pour l’examen.

Ces formations s’avèrent nĂ©anmoins relativement coĂ»teuses, et vous devrez prendre en compte plusieurs contraintes : horaires d’ouverture de l’auto-Ă©cole, nĂ©cessitĂ© de se rendre sur place, etc.

Apprendre le Code de la route en autodidacte

La deuxième solution consiste Ă  prĂ©parer l’examen thĂ©orique en ligne. Vous suivrez alors une formation directement depuis chez vous, ce qui vous permettra de progresser Ă  votre rythme.

Sur Permis Online, par exemple, nous proposons de nombreux cours afin de maitriser toutes les subtilitĂ©s du Code de la route. Vous avez Ă©galement la possibilitĂ© de rĂ©aliser des simulations d’examen afin de vous prĂ©parer au mieux.

Lorsque vous vous sentirez prĂŞt, il vous suffira de vous inscrire en tant que candidat libre pour passer l’examen thĂ©orique.

Le dĂ©roulement de l’Ă©preuve

Pour vous prĂ©senter Ă  l’examen, vous devrez vous inscrire dans un centre d’examen agrĂ©Ă© et vous acquitter d’un montant de 15 €.
Si vous dĂ©cidez de passer l’Ă©preuve en anglais ou nĂ©erlandais, vous devrez obligatoirement vous rendre dans le centre d’examen de Couillet ou de Wandre. Il y aura alors un coĂ»t supplĂ©mentaire de 50 € pour les frais d’interprĂ©tariat.

L’Ă©preuve en elle-mĂŞme consiste en un enchainement de 50 questions Ă  choix multiple. Chaque candidat rĂ©alise l’Ă©preuve sur un ordinateur : les questions apparaitront donc directement sur l’ordinateur, mais seront Ă©galement Ă©noncĂ©es Ă  l’oral.

Le temps de rĂ©ponse pour chaque question est de 15 secondes. Au total, l’Ă©preuve pratique a donc une durĂ©e d’environ 30 minutes.

Pour réussir votre examen, vous devez obtenir au minimum un score de 41 points sur 50. Les erreurs sont comptabilisées ainsi :

  • 1 point en moins pour chaque faute mineure ;
  • 5 points en moins pour chaque faute grave (brĂ»ler un feu rouge, dĂ©passer la vitesse maximale, franchir une ligne blanche, etc.).

Deux fautes graves mènent directement Ă  l’Ă©chec de l’examen thĂ©orique. Vous pourrez alors retenter votre chance en vous inscrivant Ă  une nouvelle session.
Si vous ratez l’examen deux fois de suite, vous aurez l’obligation de suivre une formation thĂ©orique de 12 heures en auto-Ă©cole avant de pouvoir vous rĂ©inscrire.

Quelles sont les dĂ©marches Ă  effectuer suite Ă  la rĂ©ussite de l’examen thĂ©orique ?

Vous avez brillamment rĂ©ussi votre examen thĂ©orique ? FĂ©licitations ! En tant que futur conducteur, vous allez maintenant pouvoir vous atteler Ă  l’apprentissage de la conduite.

Afin de dĂ©buter le stage d’apprentissage, vous devrez prĂ©senter Ă  votre administration communale le formulaire de demande de permis de conduire provisoire. Celui-ci vous sera remis suite Ă  votre rĂ©ussite Ă  l’examen thĂ©orique.

Pour obtenir votre permis provisoire, vous devez Ă©galement respecter des normes mĂ©dicales. Il vous suffira de signer une dĂ©claration sur l’honneur, afin de prouver que vous ĂŞtes aptes Ă  conduire un vĂ©hicule Ă  moteur.

CODE DE LA ROUTE

Apprenez le Code de la Route facilement et rapidement grâce à notre cours interactif en ligne !

🚦 Étape 2 : En route vers l’Ă©preuve pratique

Les diffĂ©rentes filières d’apprentissage du permis de conduire

Après avoir obtenu votre permis thĂ©orique et dĂ©posĂ© votre demande de permis de conduire provisoire, vous pourrez choisir la filière souhaitĂ©e pour prĂ©parer l’examen pratique.

Il en existe trois différentes :

  • la filière libre ;
  • la formation dans une Ă©cole de conduite agrĂ©Ă©e ;
  • la filière accès direct.

La filière libre

Cette filière est accessible dès l’âge de 17 ans. Elle permet d’obtenir un permis provisoire d’une durĂ©e de 18 mois Ă  Bruxelles ou de 36 mois en Wallonie et en Flandre.
Le dĂ©compte de ces 18 ou 36 mois commence le jour oĂą vous rĂ©ussissez l’examen thĂ©orique : ne trainez donc pas pour faire votre demande de permis !

Les guides du conducteur

Lors de l’apprentissage de la conduite en filière libre, vous devrez ĂŞtre accompagnĂ© d’un ou deux guides. Ceux-ci devront notamment :

  • possĂ©der un permis de conduire belge ou europĂ©en de catĂ©gorie B depuis au moins 8 ans ;
  • ne pas avoir eu de retrait de permis au cours de ces 3 dernières annĂ©es ;
  • ne pas avoir Ă©tĂ© guide d’un autre candidat au cours de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente (sauf s’il s’agit des enfants, petits-enfants, frères et sĹ“urs, pupilles ou du partenaire lĂ©gal).

Le choix du guide est particulièrement important : la personne qui vous accompagne va grandement influencer votre façon de conduire ! Il est donc essentiel qu’elle soit au clair avec la lĂ©gislation routière et qu’elle ait une bonne expĂ©rience de conduite.

Si vous ne trouvez aucun guide, sachez que vous avez la possibilitĂ© de conduire accompagnĂ© d’un instructeur de conduite brevetĂ©.

Le rendez-vous pédagogique

Avant de commencer l’apprentissage de la conduite, votre guide et vous-mĂŞme devrez suivre un rendez-vous pĂ©dagogique. Il s’agit d’un rendez-vous individuel qui peut ĂŞtre rĂ©alisĂ© dans une auto-Ă©cole ou sur une plateforme d’e-learning.

L’objectif de ce rendez-vous est de vous informer sur les diffĂ©rents points Ă  aborder lors de l’apprentissage de la conduite. Après avoir reçu votre attestation de suivi du rendez-vous pĂ©dagogique, vous devrez ensuite attendre au moins 3 mois pour pouvoir passer l’examen pratique du permis de conduire.

L’attestation a une validitĂ© de 5 ans et est nominative. Veillez Ă  la conserver prĂ©cieusement, car vous devrez la prĂ©senter lors des Ă©preuves pratiques du permis de conduire !

Le Road Book et le journal de bord

Pendant toute la durée de votre stage, vous devrez compléter un Road Book contenant un journal de bord.

S’il n’existe pas de modèle « officiel », le journal de bord doit nĂ©anmoins regrouper un certain nombre d’informations obligatoires. Il contient notamment votre nom, prĂ©nom et numĂ©ro de registre national, ainsi que ceux de vos guides.

Le Road Book permet d’attester que vous avez parcouru les 1500 km obligatoires au cours de votre stage. Seuls les kilomètres parcourus après la rĂ©alisation du rendez-vous pĂ©dagogique sont pris en compte.

Vous devrez ensuite prĂ©senter le Road Book Ă  votre examinateur le jour de l’examen pratique. Pensez donc Ă  le remplir de manière assidue !

IndĂ©pendamment des 1500 km obligatoires, vous avez Ă©galement la possibilitĂ© de suivre une formation pratique de 6 heures pendant votre stage. Non obligatoire, cette formation se dĂ©roule dans une Ă©cole de conduite agrĂ©Ă©e. Elle vous permettra de bĂ©nĂ©ficier de prĂ©cieux conseils pour vous prĂ©parer Ă  l’examen pratique.

Le test de perception des risques

Avant de pouvoir vous prĂ©senter Ă  l’examen pratique du permis de conduire, vous devrez passer un test de perception des risques. L’Ă©preuve se dĂ©roule sur ordinateur. Elle vise Ă  Ă©valuer votre capacitĂ© Ă  identifier les situations Ă  risques dans des conditions de circulation variĂ©es.

Après avoir visionné une séquence vidéo, vous serez ainsi invité à choisir parmi 4 possibilités de réponses le ou les risques que vous avez perçus.

Une bonne rĂ©ponse vous apportera un point, tandis qu’une mauvaise vous en fera perdre un autre. Au total, vous devrez avoir obtenu au moins 60% de bonnes rĂ©ponses pour valider le test.

La filière auto-école

La deuxième filière existante pour apprendre Ă  conduire est la filière auto-Ă©cole. Comme son nom l’indique, vous passerez alors par une Ă©cole de conduite afin de suivre au minimum 20 heures d’enseignement pratique.

Si cette filière est accessible Ă  l’âge de 18 ans, il est nĂ©anmoins possible de commencer Ă  suivre les cours avant l’examen thĂ©orique, Ă  partir de 17 ans.

Après avoir rĂ©alisĂ© les 20 heures de conduite, vous recevrez alors un certificat d’enseignement pratique, qui vous sera dĂ©livrĂ© par votre auto-Ă©cole.

Le test de capacités techniques de conduite

Tout comme pour la filière libre, vous devrez passer un test de perception des risques au cours de votre apprentissage. RĂ©alisĂ© Ă  l’issue des 20 heures de conduite obligatoires, ce test est indispensable pour avoir ensuite accès au test de capacitĂ©s techniques de conduite (TCTC).

Ce deuxième test, entrĂ© en vigueur en 2018, est lui-mĂŞme indispensable pour vous permettre d’obtenir votre permis provisoire sans guide.

Il a lieu dans un centre d’examen agrĂ©Ă© et permet d’Ă©valuer votre capacitĂ© Ă  circuler seul sur la voie publique. La rĂ©alisation du test est soumise Ă  quelques conditions. Vous devez notamment :

  • avoir rĂ©ussi l’examen thĂ©orique depuis moins de 3 ans ;
  • avoir passĂ© avec succès le test de perception des risques ;
  • avoir rĂ©alisĂ© vos 20 heures de conduite dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e.

Il est également possible de passer le test de capacités techniques de conduite après avoir été en filière libre pendant au moins 3 mois.

S’il reste bien sĂ»r moins difficile, le TCTC prĂ©sente un dĂ©roulement similaire Ă  l’examen pratique du permis de conduire. Vous devrez ainsi rĂ©aliser une manĹ“uvre spĂ©cifique (crĂ©neau, demi-tour, marche arrière ou stationnement) et conduire sur route pendant une durĂ©e de 30 minutes.

En cas d’Ă©chec, vous aurez la possibilitĂ© de repasser le test (le lendemain au minimum). Si vous enchainez deux Ă©checs consĂ©cutifs, vous devrez rĂ©aliser Ă  nouveau 6 heures de conduite en auto-Ă©cole.

En cas de rĂ©ussite au test, vous obtiendrez alors un certificat d’aptitude, tĂ©moignant de votre capacitĂ© Ă  conduire sur route en toute sĂ©curitĂ©.

Le permis provisoire de 18 mois

Suite à la réussite du TCTC, vous pourrez obtenir votre permis provisoire de 18 mois. Il vous suffira pour cela de vous adresser à votre administration communale, muni de 3 documents :

  • le formulaire de demande d’un permis provisoire de 18 mois ;
  • le certificat d’enseignement pratique ;
  • le certificat d’aptitude.

Par la suite, tout comme avec la filière libre, vous devrez réaliser un stage de 3 mois minimum et remplir un Road Book. La distance minimale obligatoire à parcourir est néanmoins réduite à 1000 km au lieu de 1500 km pour la filière libre.

Par ailleurs, ce permis provisoire vous donne la possibilitĂ© de conduire seul : vous n’aurez pas besoin de guides pour prendre le volant.

La filière accès direct

L’accès direct est la troisième filière existante pour vous permettre de prĂ©parer l’examen pratique du permis de conduire.

Disponible depuis juillet 2018, cette filière permet de s’inscrire Ă  l’examen pratique sans avoir rĂ©alisĂ© de stage de conduite prĂ©alable. En revanche, vous aurez l’obligation de suivre 30 heures d’enseignement pratique dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e.

La filière accès direct est accessible Ă  partir de 18 ans. Et comme pour les autres filières, vous devrez avoir rĂ©ussi le test de perception des risques avant de vous prĂ©senter Ă  l’examen pratique.

Comment changer de filière d’apprentissage en cours de formation ?

Lorsque vous optez pour la filière libre ou la filière auto-Ă©cole, vous avez la possibilitĂ© de changer une fois de mĂ©thode d’apprentissage en cours de route.

Si vous avez un permis provisoire de 18 mois en cours de validitĂ©, vous pouvez ainsi demander un permis provisoire de 36 mois et inversement. Bien sĂ»r, vous devrez respecter les conditions qui s’appliquent au modèle choisi.

Par ailleurs, la durĂ©e du stage Ă©coulĂ©e au dĂ©part sera prise en considĂ©ration : vous n’aurez pas Ă  tout recommencer depuis le dĂ©but !

Le permis provisoire de 12 mois

Depuis le 1er fĂ©vrier 2019, un nouveau permis provisoire a vu le jour, en plus de M18 (permis provisoire de 18 mois) et M36 (permis provisoire de 36 mois). Il s’agit du M12.

Ce nouveau modèle intervient dans le cas oĂą votre permis provisoire de 18 ou 36 mois arrive Ă  expiration : vous devez alors attendre 3 ans afin d’obtenir un nouveau M18 ou M36.

Pendant ces 3 ans, vous avez la possibilitĂ© de demander le permis provisoire de 12 mois avec guide. Vous devez toutefois suivre au minimum 6 heures d’enseignement pratique en auto-Ă©cole pour pouvoir en bĂ©nĂ©ficier.

Comme pour le M36, vous devrez Ă©galement ĂŞtre accompagnĂ© d’un ou deux guides pendant toute la durĂ©e du stage.

Quelles sont les restrictions à respecter pendant la période de permis provisoire ?

Que vous dĂ©cidiez d’opter pour la filière libre ou pour l’apprentissage en Ă©cole de conduite, vous devrez respecter certaines règles pendant toute la durĂ©e de votre permis provisoire.

Tout d’abord, vous devez placer l’autocollant avec le signe « L » sur fond bleu Ă  l’arrière de votre voiture. Il doit ĂŞtre bien visible, afin que les autres conducteurs puissent le repĂ©rer facilement.
La voiture doit aussi ĂŞtre Ă©quipĂ©e d’un deuxième rĂ©troviseur situĂ© Ă  l’intĂ©rieur : il sera rĂ©glĂ© pour le guide.

Il vous est ensuite interdit de prendre le volant à certains moments spécifiques : les vendredi, samedi et dimanche entre 22 heures et 6 heures, ainsi que les jours fériés et veilles de jours fériés.

Sachez Ă©galement que vous n’avez pas le droit de prendre des passagers. La seule personne autorisĂ©e Ă  vous accompagner dans le vĂ©hicule est votre guide (si vous avez optĂ© pour la filière libre). Il doit alors s’installer Ă  l’avant du vĂ©hicule et son nom doit figurer sur votre permis de conduire provisoire.

Pour finir, vous n’avez pas le droit de tracter une remorque ou de faire du transport commercial de marchandises pendant toute la durĂ©e du stage.

Les catégories de permis de conduire en Belgique

Tout comme dans les autres pays, il y a plusieurs catégories de permis de conduire en Belgique.

Dans pratiquement tous les États, si vous roulez sur la voie publique avec un véhicule à moteur, en principe, vous devez détenir un permis de conduire. Dans certains pays, il existe des petites voitures ou véhicules qui peuvent être conduits sans obtenir le permis.

🚦 Véhicules qui peuvent être conduits sans permis et conditions

Selon la lĂ©gislation, en Belgique, une personne âgĂ©e de 16 ans ou plus peut conduire une voiture sans permis. En revanche, une personne âgĂ©e de 16 Ă  18 ans n’est pas autorisĂ©e Ă  transporter un passager dans un tel vĂ©hicule.

Des vĂ©hicules qui permettent de se dĂ©placer comme certains deux-roues, tricycles, et d’autres vĂ©hicules lents font partie de cette catĂ©gorie de vĂ©hicules sans permis. En plus, certains vĂ©hicules pour des personnes handicapĂ©es entrent Ă©galement dans cette catĂ©gorie.

Enfin, dans la catĂ©gorie des deux-roues, sachez que si vous voulez conduire un des cyclomoteurs de classe A, vous pouvez le faire sans permis de conduire. Pour tous les dĂ©tails sur les vĂ©hicules entrant dans cette classe A, consultez cette page de ce site officiel. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’agit d’un cyclomoteur avec une cylindrĂ©e de maximum 50cmÂł et qui ne peut pas dĂ©passer la vitesse de 25 km/h.

🚦 Comment obtenir un permis de conduire en Belgique ?

En Belgique, pour obtenir un permis de conduire, en dehors des conditions d’âge que vous trouverez plus loin en fonction des catĂ©gories visĂ©es, vous devez :

  • rĂ©ussir un examen thĂ©orique
  • passer et rĂ©ussir un examen pratique
  • dĂ©clarer sur l’honneur que vous ĂŞtes physiquement apte Ă  conduire un vĂ©hicule ou alors ĂŞtre en possession d’une attestation dĂ©livrĂ©e par un mĂ©decin

L’organisation des examens pratiques de conduite relève des compĂ©tences de chaque rĂ©gion en Belgique. C’est pour cela qu’il peut y avoir des divergences rĂ©glementaires entre elles. Toutefois, vous trouverez sur notre site des articles sur les particularitĂ©s rĂ©gionales (Bruxelles ici & Wallonie ici) afin de vous aider Ă  vous dĂ©brouiller plus facilement dans cette « jungle » qui peut ĂŞtre difficile Ă  apprĂ©hender et Ă  comprendre quelquefois.

Sachez également que vous devez faire votre demande de permis de conduire auprès de la commune où vous êtes inscrit/e. Vous devez également payer une redevance de 20 euros pour la délivrance du permis, à laquelle peut s’ajouter une taxe communale qui varie en fonction de la commune concernée.

De plus, sachez que les régions sont compétentes pour les examens pratiques :

Autre prĂ©cision : pour les personnes handicapĂ©es, la procĂ©dure d’obtention d’un permis de conduire n’est pas tout Ă  fait la mĂŞme que pour les valides.

🚦 Les catégories de permis de conduire en Belgique

Pour rĂ©sumer, sachez qu’en Belgique, il existe les catĂ©gories de permis de conduire suivantes :

  • AM: Cyclomoteurs avec une vitesse comprise entre 25 km/h et maximum 45 km/h
  • A: Motocyclettes
  • B: Voitures
  • C: Camions
  • D: Autobus
  • G: VĂ©hicules agricoles

Comme vous l’avez sans doute compris, chaque catĂ©gorie concerne un type spĂ©cifique de vĂ©hicule. Dans tous les cas, sachez que mĂŞme ces catĂ©gories sont lĂ©gèrement diffĂ©rentes de celles de nos voisins europĂ©ens. Par consĂ©quent, si vous devez conduire un certain type de vĂ©hicule, il est important de connaĂ®tre tous les types de permis de conduire valables en Belgique.

Nous allons détailler pour vous toutes les caractéristiques et les conditions prévues par la législation belge pour chaque catégorie. Mais, avant cela, résumons les caractéristiques du permis de conduire national belge.

🚦 Permis de conduire national belge

Le permis de conduire belge a subi depuis son introduction en 1967 beaucoup de changements. En 2010, le permis de conduire type « carte bancaire » a fait son apparition. Sa validitĂ© administrative est de maximum 10 ans. D’ailleurs, la Belgique est en avance par rapport Ă  certains de ses voisins europĂ©ens. En fait, jusqu’en 2033 au plus tard, tous les États membres de l’Union europĂ©enne devront avoir dĂ©jĂ  remplacĂ© leurs anciens modèles de permis de conduire par celui de type « carte bancaire ».

Conditions pour obtenir un permis de conduire national belge

En fait, ce n’est pas tout le monde qui a le droit de passer et obtenir un permis belge. Surtout si vous ĂŞtes Ă©tranger/e.
Si vous êtes étranger/e et que vous voulez obtenir votre permis de conduire en Belgique, alors ce qui suit vous intéresse.

En effet, pour pouvoir prĂ©tendre Ă  l’obtention d’un permis belge, vous devez accomplir une des conditions suivantes :

  • ĂŞtre inscrit/e au registre de la population,
  • figurer dans le registre des Ă©trangers
  • s’ĂŞtre inscrit/e au registre d’attente dans une commune de Belgique et cela pendant au moins 185 jours durant les 12 derniers mois

Sachez que les Ă©tudiants ont aussi un statut particulier en ce qui concerne le permis de conduire en Belgique. Ainsi, une personne inscrite dans un Ă©tablissement d’enseignement belge a le droit d’obtenir le permis. Toutefois, elle doit y ĂŞtre inscrite depuis une pĂ©riode d’au moins 6 mois.

Enfin, d’autres exceptions sont prĂ©vues pour l’obtention du permis belge et notamment les titulaires d’une des cartes d’identitĂ© suivantes :

  • diplomatique
  • consulaire
  • spĂ©ciale

Cette carte doit être en cours de validité et avoir été délivrée en Belgique.

🚦 Législation fédérale relative au permis de conduire en Belgique

L’ArrĂŞtĂ© royal du 23 mars 1998 relatif au permis de conduire Ă©tablit au niveau fĂ©dĂ©ral la rĂ©glementation dans ce domaine. ComposĂ© de sept titres, cet arrĂŞte fixe notamment :

  • les dĂ©finitions et les diffĂ©rentes applications ou spĂ©cificitĂ©s dans les rĂ©gions WALLONNE et FLAMANDE
  • le classement des vĂ©hicules Ă  moteur par catĂ©gories pour l’application des diffĂ©rentes dispositions relatives au droit de conduire
  • les diffĂ©rentes caractĂ©ristiques des permis de conduire en Belgique, l’apprentissage, les examens thĂ©orique et pratique, les modalitĂ©s de la dĂ©livrance en fonction des rĂ©gions WALLONNE, FLAMANDE et la REGION DE BRUXELLES-CAPITALE, les redevances
  • la dĂ©chĂ©ance du droit de conduire un vĂ©hicule Ă  moteur
  • autres dispositions diverses.

🚦 CatĂ©gorie AM – cyclomoteurs

Véhicules concernés

Selon l’article 2 de l’ArrĂŞtĂ© royal du 23 mars 1998 , cette catĂ©gorie concerne les cyclomoteurs avec une vitesse supĂ©rieure Ă  25 km/h, incluant des quadricycles lĂ©gers.

Une petite erreur ou formulation prĂŞtant Ă  confusion s’est glissĂ©e dans le texte lĂ©gislatif citĂ©. Dans la phrase prĂ©sente Ă  la fin de cet article 2, il est mentionnĂ© « Pour l’application de l’article 65, les cyclomoteurs dont la vitesse maximale n’excède pas 25 km/h sont classĂ©s dans la catĂ©gorie AM;« . Ce qui semble contredire l’affirmation initiale « cyclomoteurs dont la vitesse maximale est supĂ©rieure Ă  25 km/h« . Finalement, on trouve la prĂ©cision dans les tableaux prĂ©sents dans la CIRCULAIRE AUX ADMINISTRATIONS COMMUNALES. Du site officiel que nous avons citĂ© auparavant, on comprend qu’il s’agit d’une vitesse maximale n’excĂ©dant pas 45 km/h.

Il faut savoir que cette catégorie européenne a été introduite en Belgique seulement depuis le 1er mai 2013. En fait, elle a remplacé la catégorie A3.

Conditions pour obtenir le permis dans la catégorie AM

Pour pouvoir conduire un vĂ©hicule de catĂ©gorie AM, il faut ĂŞtre âgĂ©/e d’au moins 16 ans. En plus, transporter un passager n’est possible qu’Ă  partir de 18 ans.

La catĂ©gorie AM est dĂ©livrĂ©e automatiquement si vous rĂ©ussissez Ă  obtenir votre permis de conduire en Belgique, pour l’une des catĂ©gories suivantes :

  • A1,
  • A2,
  • A
  • B.

En plus, vous pouvez obtenir ce permis AM si vous suivez la procĂ©dure avec examens et apprentissage, durant les 3 mois avant d’avoir l’âge de 16 ans, et alors vous pouvez passer l’examen thĂ©orique. NĂ©anmoins, pour passer l’examen pratique, sachez que l’âge de 16 ans est requis au minimum. Ainsi, vous devriez attendre la date de votre anniversaire avant de pouvoir le passer.

🚦 CatĂ©gorie A1 – certains motocyclettes et tricycles

En fait, cette catĂ©gorie comprend les motocyclettes avec une cylindrĂ©e de maximum 125 cm3 et d’une puissance de 11 kW maximum. Pour ce qui est des tricycles Ă  moteur, leur puissance ne doit pas excĂ©der 15 kW.
Une remorque peut s’atteler Ă  ce genre de vĂ©hicule. NĂ©anmoins faites attention : une telle remorque ne peut ĂŞtre attelĂ©e Ă  une motocyclette avec un side-car sans frein sur la roue du side-car.

Conditions pour obtenir la catégorie A1

Si vous dĂ©tenez un permis de conduire catĂ©gorie B et que vous l’avez obtenu avant le 1er mai 2011, alors vous pouvez conduire un vĂ©hicule appartenant Ă  cette catĂ©gorie A1 en Belgique. En revanche, si vous avez obtenu votre permis de conduire B après cette date, alors vous devez obtenir l’ajout du code 372 Ă  la catĂ©gorie B de votre permis. Pour obtenir ce code 372 il faut effectuer 4 heures de pratique de conduite dans une auto-Ă©cole. Enfin, sachez que la catĂ©gorie B de votre permis doit ĂŞtre valable depuis 2 ans au moins.

Pour ce qui est de l’âge requis pour cette catĂ©gorie, vous devez avoir au moins 18 ans pour passer l’examen pratique. En revanche, pour l’examen thĂ©orique vous pouvez mĂŞme le passer trois mois avant d’avoir 18 ans.

Enfin, si vous avez obtenu votre permis de conduire catĂ©gorie A1 dans un autre État-membre de l’Union europĂ©enne, alors cet âge est abaissĂ© Ă  16 ans. Vous devez alors Ă©changer votre permis europĂ©en pour un permis de conduire belge.

Après avoir rĂ©ussi l’examen pratique pour la catĂ©gorie A1, le centre d’examen vous dĂ©livrera une « demande de permis de conduire » (F06) que vous pouvez dĂ©poser pendant 3 ans. En fait, c’est auprès de votre commune et contre cette demande que vous pourrez vraiment obtenir votre permis de conduire catĂ©gorie A1. Comme dit prĂ©cĂ©demment, la catĂ©gorie AM vous sera alors acquise automatiquement.

🚦 Catégorie A2

Cette catĂ©gorie inclut les motocyclettes avec une puissance de maximum 35 kW. En plus, son rapport puissance/poids ne doit pas dĂ©passer 0,2 kW/kg. Les motocyclettes dĂ©rivĂ©es d’un engin « dĂ©veloppant plus du double de sa puissance » ne font pas partie de cette catĂ©gorie.
Pour ce qui est d’une remorque attelĂ©e Ă  une motocyclette de ce type, la règle Ă  suivre est la mĂŞme que pour la catĂ©gorie A1.

Les conditions liĂ©es Ă  l’âge d’obtention sont toutefois un peu diffĂ©rentes par rapport Ă  la catĂ©gorie prĂ©cĂ©dente :

Conditions pour obtenir la catégorie A2

Pour passer l’examen thĂ©orique, l’âge minimum est le mĂŞme – 3 mois avant vos 18 ans. En revanche, pour l’examen pratique, vous pouvez le passer seulement Ă  partir de 20 ans.

Enfin pour la demande de permis de conduire, la procédure est la même que celle présentée pour la catégorie A1.

🚦 Catégorie A

Le permis de conduire en Belgique pour cette catĂ©gorie est exigĂ© pour la conduite des motocyclettes, et notamment celles dont la puissance dĂ©passe 35 kW. En plus, il s’agit Ă©galement des tricycles Ă  moteur avec une puissance dĂ©passant les 15 kW.

Conditions pour obtenir la catégorie A

Cette catĂ©gorie vous est accessible si vous avez au moins 24 ans par accès direct. Ce type d’accès suppose de passer les examens thĂ©orique et pratique, via une Ă©cole de conduite ou par filière libre. Toutefois, vous pouvez avoir accès Ă  cette catĂ©gorie A Ă  partir de 22 ans grâce Ă  un accès progressif. Ce type d’accès est rĂ©servĂ© aux titulaires d’un permis de conduire de catĂ©gorie A1 ou A2 depuis au moins 2 ans. En plus, vous devez effectuer au moins 4 heures de cours pratique avec une motocyclette de la catĂ©gorie de permis de conduire que vous voulez obtenir (donc A dans ce cas). Bien entendu, vous devez Ă©galement rĂ©ussir l’examen pratique sur terrain privĂ©e et la voie publique.

Attention : il y a des diffĂ©rences entre la filière libre et celle d’une Ă©cole de conduite que nous vous prĂ©senterons en dĂ©tail dans un article dĂ©diĂ©.

🚦 Catégorie B

C’est la catĂ©gorie qui concerne les vĂ©hicules automobiles avec une masse infĂ©rieure Ă  3.500 kg. Ensuite, il s’agit d’un vĂ©hicule pour le transport de maximum huit passagers. Dans cette catĂ©gorie, une remorque en dessous de 750 kg peut s’atteler au vĂ©hicule. En plus, pour une masse maximale supĂ©rieure Ă  750 kg, afin de rester dans cette catĂ©gorie B, la masse maximale cumulĂ©e de l’ensemble ne doit pas dĂ©passer 4 250 kg.
Enfin, sachez que les quadricycles à moteur font également partie de cette catégorie.

Conditions d’accès pour l’examen thĂ©orique

Pour pouvoir passer l’examen thĂ©orique pour le permis de conduire en Belgique de catĂ©gorie B vous devez avoir au moins 17 ans. Vous pouvez passer cet examen sans un apprentissage thĂ©orique en auto-Ă©cole (filière libre). Toutefois, si vous enregistrez 2 Ă©checs consĂ©cutifs, vous serez alors obligĂ©/e de suivre 12 heures de formation thĂ©orique dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e. Sans cette formation vous ne pourrez pas vous prĂ©senter Ă  un troisième essai. Cette formation sera quand mĂŞme valable pendant 3 ans. Donc, vous disposerez de ce dĂ©lai pour repasser votre examen.

Pour Ă©viter cette obligation, qui vous coĂ»tera en plus du temps perdu et de l’argent, il vaut mieux choisir une formation en ligne sĂ©rieuse, comportant des tests qui vous prĂ©parent efficacement Ă  cet examen. Ainsi, vous allez savoir le genre de question auxquelles vous attendre. En plus, vous apprendrez Ă©galement les astuces pour reconnaĂ®tre des questions pièges qui peuvent vous faire rater bĂŞtement un examen !

Après avoir rĂ©ussi votre examen thĂ©orique, vous aurez une attestation de rĂ©ussite. En outre, vous obtiendrez un formulaire de demande de permis de conduire provisoire. Ce formulaire vous permet d’obtenir un permis de conduire provisoire auprès de l’administration communale.
Dernier détail important à savoir : la réussite à l’examen théorique est valable pendant trois ans. Ainsi, vous disposerez de ce délai pour passer votre examen pratique.

Conditions d’accès pour l’examen pratique

Si vous avez réussi l’examen théorique, vous devez suivre une formation pratique. Pour cela, vous devez détenir un permis de conduire provisoire. Cette condition est valable même si vous envisagez de suivre des cours de conduite dans une école de conduite agréée.

Toutefois, mĂŞme ce permis de conduire provisoire peut ĂŞtre de plusieurs types. Pas facile de suivre toutes ces règles – nous sommes d’accord avec vous – et c’est pourquoi nous avons crĂ©Ă© ce blog pour tenter de vous expliquer les choses aussi simplement que possible.

Pour le permis provisoire, retenez que vous avez le choix entre deux options alternatives :

  • soit un permis de conduire provisoire avec guide qui aura une durĂ©e de validitĂ© de 36 mois
  • ou alors un permis de conduire provisoire sans guide qui aura alors une durĂ©e de seulement 18 mois.

Si vous voulez apprendre tous les dĂ©tails concernant ces deux types de permis de conduire provisoires qui sont spĂ©cifiques Ă  la Belgique, lisez l’article que nous consacrons Ă  ce sujet. Vous pouvez aussi consulter ce site officiel prĂ©sentant les dĂ©tails d’application de la règlementation en vigueur.

Conditions et différences permis provisoires

NĂ©anmoins, sachez que l‘âge requis est diffĂ©rent : 17 ans au moins pour le permis provisoire de 36 mois, contre 18 ans au moins pour celui de 18 mois. Les autres conditions de dĂ©livrance sont Ă  peu près similaires. En voici quelques-unes :

  • avoir rĂ©ussi l’examen thĂ©orique depuis moins de 3 ans
  • ne pas ĂŞtre dĂ©chu/e du droit de conduire
  • ĂŞtre apte en rĂ©pondant aux normes mĂ©dicales requises pour conduire un automobile de la catĂ©gorie B
  • etc.

Enfin, sachez que pour obtenir ce permis provisoire vous devez prĂ©senter Ă  la commune la demande dĂ©livrĂ©e par le centre d’examen dont nous vous avons parlĂ©e. Vous devez la complĂ©ter et la signer personnellement mais aussi la faire signer par votre/vos guide/s au cas oĂą il s’agit de celui de 36 mois.

Vous devez aussi payer la redevance qui est de 20 euros pour les deux types, ainsi que la taxe communale. Cette dernière varie en fonction de la commune où vous déposez votre demande.

Attention : dans le cas du permis provisoire sans guide, vous n’avez pas le droit de conduire un vĂ©hicule avant d’obtenir ce permis de conduire de l’Administration communale ! Seul le dĂ©pĂ´t de la demande ne suffit pas ! En effet la règlementation a changĂ© sur ce point.

Il y a aussi des conditions d’utilisation de ce permis provisoire, qui varient lĂ©gèrement en fonction de sa catĂ©gorie.

En plus si vous en ressentez le besoin, vous pouvez passer d’une catĂ©gorie de permis provisoire Ă  l’autre sous quelques conditions. Il faut le faire pendant sa durĂ©e de validitĂ© mais aussi celle de l’examen thĂ©orique dont la validitĂ© est de 3 ans. Dans ce cas, vous devez Ă©galement satisfaire aux conditions de dĂ©livrance pour l’autre catĂ©gorie de permis de conduire provisoire. Enfin il y a aussi un stage obligatoire Ă  effectuer et cet Ă©change entre les deux types de permis provisoire ne peut se faire qu’une seule fois. Alors rĂ©flĂ©chissez bien.

Sachez aussi que l’ArrĂŞtĂ© royal du 23 mars 1998 prĂ©voit encore une catĂ©gorie CatĂ©gorie B+E. Elle concerne les vĂ©hicules couplĂ©s composĂ©s d’un vĂ©hicule tracteur de la catĂ©gorie B avec une remorque ou semi-remorque. La masse maximale autorisĂ©e de cette dernière ne doit pas excĂ©der 3 500 kg.

🚦 Catégorie C1

Cette catĂ©gorie concerne les vĂ©hicules automobiles autres que ceux qui font partie des catĂ©gories D1 ou D, avec une masse maximale autorisĂ©e entre 3 500 kg et 7 500 kg. Le nombre de passagers transportĂ©s ne doit pas dĂ©passer 8 comme pour la catĂ©gorie B. Ils peuvent tirer une remorque d’une masse maximale de 750 kg.

Conditions pour obtenir la catégorie C1

L’âge minimal pour se prĂ©senter Ă  l’examen thĂ©orique est de 3 mois avant d’avoir 18 ans. En revanche, pour vous prĂ©senter Ă  l’examen pratique et obtenir un permis de conduire en Belgique (provisoire ou dĂ©finitif) vous devez dĂ©jĂ  avoir 18 ans.

Tout comme pour la catĂ©gorie prĂ©cĂ©dente, il existe une CatĂ©gorie C1+E. Elle comprend les vĂ©hicules couplĂ©s avec un vĂ©hicule tracteur de la catĂ©gorie C1 et une remorque ou semi-remorque dont la masse maximale autorisĂ©e n’excède pas un maximum de 750 kg. Toutefois, la masse maximale de l’ensemble ne doit pas dĂ©passer 12 000 kg. En plus, cette catĂ©gorie inclut les vĂ©hicules composĂ©s d’un vĂ©hicule tracteur de catĂ©gorie B et d’une remorque ou semi-remorque de maximum 3 500 kg, dont l’ensemble ne dĂ©passe pas non plus 12 000 kg.

🚦 Catégorie C du permis de conduire en Belgique

Les vĂ©hicules concernĂ©s par cette catĂ©gorie sont les mĂŞmes que ceux de la catĂ©gorie prĂ©cĂ©dente mais plus large puisqu’elle concerne tous les vĂ©hicules dont la masse maximale autorisĂ©e excède 3 500 kg et ne dĂ©passant pas huit passagers. Pour l’attelage, c’est la mĂŞme chose que pour la C1. Donc en fait, si vous voulez conduire un utilitaire de plus de 3 500 km vous devrez dĂ©tenir un permis de conduire dans cette catĂ©gorie C.
La Catégorie C+E fonctionne selon le même principe que la C1+E mais avec la condition de masse maximale autorisée.

Conditions pour obtenir la catégorie C

L’âge minimal pour se prĂ©senter Ă  l’examen thĂ©orique est le mĂŞme que pour la catĂ©gorie C1. En revanche, pour obtenir un permis de conduire en Belgique de catĂ©gorie C vous devez avoir 21 ans. Une exception est prĂ©vue pour les titulaires du CAP qui peuvent baisser cet âge d’obtention Ă  18 ans.

Enfin, sachez qu’afin d’obtenir le permis de conduire C+E ou C1+E l’âge minimum est de 21 ans, avec la mĂŞme exception pour les titulaires du CAP.

🚦 Catégorie D1

Dans cette catĂ©gorie entrent les vĂ©hicules automobiles dĂ©diĂ©s au transport de plus de passagers : entre 8 et 16 passagers, outre le conducteur. En plus, la longueur maximale du vĂ©hicule est de 8 mètres. Il peut avoir une remorque avec une masse n’excĂ©dant pas 750 kg. C’est un peu le mĂŞme principe que pour la catĂ©gorie C1.
Ainsi, il existe aussi la CatĂ©gorie D1+E concernant un vĂ©hicule constituĂ© d’un vĂ©hicule tracteur de catĂ©gorie D1 et d’une remorque de plus de 750 kg.

🚦 Catégorie D permis de conduire en Belgique

Cette catégorie inclut en plus de la catégorie D1 les véhicules automobiles dédiés au transport de plus de 16 passagers. Pour la remorque, il y a le même régime.
Enfin, de cette catégorie font également partie :
• les autobus et autocars articulés
• les trains miniatures touristiques qui sont utilisés comme attraction. Leur vitesse ne doit pas dépasser 25 km/h.

En plus, ces trains doivent ĂŞtre admis par les autoritĂ©s communales compĂ©tentes comme  » divertissement public « . Ils doivent rĂ©pondre aux dispositions de l’autorisation communale concernĂ©e.

CatĂ©gorie D+E : ensembles de vĂ©hicules couplĂ©s composĂ©s d’un vĂ©hicule tracteur rentrant dans la catĂ©gorie D et d’une remorque dont la masse maximale autorisĂ©e excède 750 kg.

Conditions pour obtenir la catégorie D1 et D

Vous pouvez vous prĂ©senter Ă  l’examen thĂ©orique si vous avez 18 ans ou 3 mois avant d’avoir cet âge. Par contre, pour obtenir le permis de conduire provisoire et vous prĂ©senter Ă  l’examen pratique, vous devez dĂ©jĂ  ĂŞtre âgĂ©/e de 18 ans. Enfin, la grande diffĂ©rence entre ces deux catĂ©gories concernant l’âge concerne l’obtention du permis de conduire : 21 ans pour la catĂ©gorie D1, et 24 ans pour la catĂ©gorie D.

L’exception pour les titulaires du CAP s’applique aussi pour ces deux catĂ©gories et vous pouvez alors ĂŞtre âgĂ©/e de 18 ans. Bien sĂ»r, le CAP n’est pas du tout obligatoire pour obtenir un permis de conduire. NĂ©anmoins, il l’est pour pouvoir exercer certains types d’activitĂ© comme par exemple chauffeur de camion ou de bus.

De plus, une autre condition pour obtenir les permis de diffĂ©rentes catĂ©gories est que vous devez prĂ©alablement obtenir le permis de conduire de catĂ©gorie B en Belgique. Pour tous les permis de type « +E », vous devez ĂŞtre titulaire en prĂ©alable du permis de la mĂŞme catĂ©gorie. Ainsi, pour un permis D1+E vous devez obtenir d’abord le D1.

Enfin, vous devez avoir une attestation d’aptitude mĂ©dicale du groupe 2. Pour apprendre tous les dĂ©tails concernant cette attestation et les conditions Ă  remplir, vous pouvez voir ici ou lire l’article dĂ©diĂ© de notre blog.

🚦 Catégorie G

C’est la dernière catĂ©gorie de vĂ©hicules motorisĂ©s dans laquelle entrent les tracteurs agricoles et forestiers ainsi que leurs remorques. En font Ă©galement partie les vĂ©hicules immatriculĂ©s, comme par exemple les motoculteurs ou les moissonneuses.

Conditions pour obtenir la catégorie G

En principe, vous devez avoir 16 ans pour le permis G. Toutefois, les conducteurs qui sont nés avant le 1er octobre 1982 ne doivent être titulaires d’aucun permis de conduire pour pouvoir conduire les véhicules de cette catégorie.

Pour conclure, sachez que les véhicules à moteur qui circulent sur la voie publique mais qui ne peuvent se classer dans aucune de ces catégories vont se classer dans les catégories B, C1 ou C. La distinction se fait en fonction de leur masse maximale autorisée.

Dans tous les cas, retenez que les examens aussi bien théorique que pratique, sont organisés par le GOCA.
Si vous envisagez d’obtenir le permis de conduire en Belgique, il faut savoir qu’il y a quelques diffĂ©rences entre les diffĂ©rentes rĂ©gions.
À présent, voyons ensemble les conditions concernant le permis de catégorie B.

Résumé : Le permis de conduire en Belgique catégorie B dans les différentes régions

Si la plupart des règles rĂ©gissant le permis de conduire sont les mĂŞmes, quelques diffĂ©rences apparaissent entre les trois rĂ©gions belges. Il s’agit notamment des rĂ©formes, dont celle de 2018, qui essayent de simplifier les choses. Le rĂ©sultat n’est pas toujours concluant, et il est difficile pour une personne qui veut passer le permis B de connaĂ®tre la procĂ©dure Ă  suivre. Et surtout, de trouver les options qui s’ouvrent Ă  elle et leurs coĂ»ts !

Permis théorique

Concernant l’examen thĂ©orique, les règles sont les mĂŞmes pour toutes les RĂ©gions. Il faut ĂŞtre âgĂ© d’au moins 17 ans le jour du test. Vous devez le passer dans un des centres d’examen agrĂ©Ă©s.

La Flandre dispose de 16 centres d’examen, la Wallonie de 14 et la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale a 2 centres d’examen agrĂ©Ă©s. Vous pouvez trouver les adresses et coordonnĂ©es de ces centres agrĂ©Ă©s sur les diffĂ©rents sites prĂ©sentĂ©s sur le site GOCA.

Enfin, sachez que vous pouvez choisir le centre que vous voulez dans votre rĂ©gion. Ainsi, il n’est pas liĂ© obligatoirement Ă  votre domicile.

Pour ce qui est du dĂ©roulement, il est identique dans tous les centres. Ainsi, l’examen se fait sur ordinateur et a une durĂ©e de 30 minutes. Il consiste dans 50 questions concernant des situations de circulation rĂ©elles. Vous avez 15 secondes de rĂ©flexion par question. En cas de rĂ©ponse incorrecte, les fautes sont de deux types :

  • mineure qui vaut un point en moins
  • grave qui vaut cinq points

Vous devez obtenir un score minimum de 41 points sur 50 pour rĂ©ussir votre permis thĂ©orique. Pour apprendre encore plus de dĂ©tail sur cet examen, n’hĂ©sitez pas Ă  lire l’article dĂ©diĂ© et ceux relatifs Ă  la formation complète que vous pouvez trouver sur notre site.

Depuis le 1 janvier 2020, le prix pour passer cet examen est de 16€ pour la catégorie B dans tous les centres d’examen en Belgique. Il faut savoir que vous devez payer cette taxe à chaque passage. Donc, si vous échouez, vous devez la payer de nouveau.

Cependant, sachez que si vous Ă©chouez deux fois Ă  l’examen thĂ©orique, vous devrez suivre 12 heures de cours thĂ©oriques dans une Ă©cole agrĂ©Ă©e avant de pouvoir retenter votre chance.

Après la rĂ©ussite de votre examen thĂ©orique, vous serez soumis Ă  un test de lecture pour vĂ©rifier votre vision. Si votre rĂ©sultat est insatisfaisant, alors vous devrez en plus faire une visite chez l’ophtalmologue.

Enfin, la bonne nouvelle est que la rĂ©ussite de votre examen thĂ©orique sera valable 36 mois. Dans ce dĂ©lai vous avez la possibilitĂ© de passer votre examen pratique. Pour tous les dĂ©tails sur les conditions et le dĂ©roulement de cet examen, vous pouvez lire l’article de notre blog. Dans ce qui suit, nous vous prĂ©sentons les informations les plus importantes et surtout les diffĂ©rences existantes entre les rĂ©gions belges Ă  ce niveau.

Examen pratique de conduite pour le permis de conduire en Belgique

L’Ă©preuve pratique en RĂ©gion wallonne

Pour la formation Ă  la conduite, vous pouvez choisir entre trois options en Wallonie :

  • la filière libre : conduite accompagnĂ©e avec un guide de son choix accomplissant certaines conditions. Obtention d’un permis provisoire de 36 mois, parcourir au minimum 1500 kilomètres, remplir un journal de bord dans le roadbook + pratiquer la conduite pendant 3 mois au minimum avant de pouvoir passer le permis pratique. Si vous choisissez de conduire seul/e, vous devez quand mĂŞme pratiquer pendant trois mois au prĂ©alable et devez rĂ©ussir le test de perceptions des risques. Si ces conditions sont remplies, vous pouvez recevoir un certificat d’aptitude qui vous donne le droit de rouler seul/e.
  • l’accès direct : pas de permis provisoire, mais pratique obligatoire de minimum de 30 heures de conduite dans une auto-Ă©cole agrĂ©Ă©e.
  • via une auto-Ă©cole : un minimum de 20 heures de cours de conduite avec un moniteur, suivi de l’obtention d’un permis provisoire de 18 mois + pratique de minimum 3 mois de conduite avant de pouvoir passer le permis pratique.

Attention : votre journal de bord rempli avec les circonstances de conduite et le nombre de kilomètres parcourus pendant le stage sera vérifié à l’examen pratique.

Nous vous invitons Ă  lire l’article dĂ©taillĂ© sur les spĂ©cificitĂ©s de la RĂ©gion wallonne ici.

La pratique dans la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale

Dans cette rĂ©gion, depuis le 01 novembre 2018, vous pourrez bĂ©nĂ©ficier d’une option supplĂ©mentaire de formation Ă  la conduite en plus des 3 prĂ©cĂ©dentes :

  • l’auto-Ă©cole : mĂŞmes caractĂ©ristiques que dans la RĂ©gion de Wallonie. NĂ©anmoins il y a quelques particularitĂ©s en cas d’Ă©chec. N’hĂ©sitez pas Ă  lire l’article complet sur les diffĂ©rences entre les rĂ©gions.
  • l’accès direct : mĂŞmes caractĂ©ristiques que dans la RĂ©gion de Wallonie. Attention ! Les heures que vous effectuez avant l’âge de 18 ans ne vont pas ĂŞtre prises en considĂ©ration pour ces deux premières filières.
  • la filière libre :  obtention du permis provisoire de 18 mois + pratique de la conduite pendant, au minimum, 9 mois de stage avec un guide. Vous devez Ă©galement suivre une formation de premiers secours avant de pouvoir passer le test de perception des risques.
  • mixte : une combinaison entre la filière libre et l’auto-Ă©cole. Vous devez ĂŞtre âgĂ©/e de minimum 18 ans, pratiquer minimum 14 heures avec un moniteur en auto-Ă©cole. Vous obtiendrez ensuite un permis provisoire de 18 mois. Ensuite, vous devez pratiquer pendant 6 mois minimum avec le guide de votre choix, avant de passer le permis pratique. Le guide doit remplir certaines conditions et suivre lui-mĂŞme une formation. Vous devez aussi suivre la formation des premiers secours et passer le test de perception des risques seulement dans cette rĂ©gion. En effet, si vous le passez ailleurs, mĂŞme en Belgique, votre rĂ©ussite ne sera pas valable ici.

Pour tous les détails concernant le permis de conduire pour la Région Bruxelles Capitale, vous pouvez aussi consulter son site officiel ici.

Le permis pratique en RĂ©gion flamande

En Flandre, le choix est plus restreint car il n’y a que deux options de formation Ă  la conduite :

  • l’auto-Ă©cole : minimum 20 heures de cours de conduite + permis provisoire de 18 mois + pratique conduite de 9 mois minimum. L’examen pratique consiste dans le passage du test de perception des risques et l’examen pratique sur la voie publique.
  • la filière libre : semblable Ă  la RĂ©gion wallonne – conduite accompagnĂ©e avec un guide + permis provisoire de 36 mois + pratiquer pendant minimum 3 mois

Dans cette rĂ©gion, pour l’obtention dĂ©finitive du permis de conduire il y a aussi quelques particularitĂ©s, notamment la pĂ©riode d’essai de 12 mois. Attention, pendant cette annĂ©e-lĂ  vous ne devez pas commettre de faute grave si vous ne voulez pas Ă©chouer votre essai. En plus, six mois après l’obtention de votre examen pratique, vous devez suivre une formation de 4 heures qui coĂ»te 100 euros. Celle-ci est constituĂ©e de deux parties :

  • une discussion avec un groupe de parole
  • un cours concernant la compĂ©tence Ă  la conduite sur terrain ferme.

Pour ce qui est du coĂ»t pour passer cet examen, le tarif varie en fonction de la catĂ©gorie. Il est diffĂ©rent aussi selon les codes Ă©ventuels se rajoutant Ă  la catĂ©gorie de base. Dans tous les cas, pour l’examen pratique catĂ©gorie B du permis de conduire en Belgique vous pouvez consulter l’ensemble des tarifs valables en 2020 dans tous les centres d’examen belges ici.

Quelques règles générales pour toutes les régions concernant le permis de conduire en Belgique

Malgré les spécificités de chaque région belge, il y a quelques principes et règles applicables partout en Belgique.

Sachez qu’il n’est pas interdit de passer votre examen thĂ©orique dans une rĂ©gion et votre pratique dans une autre. Par exemple vous pouvez passer votre thĂ©orie Ă  Bruxelles et la pratique en Wallonie. En revanche, vous n’avez pas le droit de passer un examen de conduite si votre Ă©tat de santĂ© physique ou mental est considĂ©rĂ© incompatible avec la conduite automobile. D’ailleurs, pour obtenir un permis provisoire, vous devrez signer une dĂ©claration sur l’honneur. Attention, cette dĂ©claration vous rend responsable et donc vous risquez des sanctions en cas de fraude. Et ces sanctions peuvent aller de l’amende jusqu’Ă  la peine de prison. Si vous avez un handicap ou un problème de santĂ© qui peut influencer la conduite, alors vous devez contacter un mĂ©decin ou voir avec le Centre d’Aptitude Ă  la Conduite et d’Adaptation des VĂ©hicules (CARA). Vous pouvez trouver sur le site de la GOCA toutes les informations sur les normes mĂ©dicales.

Ainsi, les jeunes conducteurs qui ont obtenu leur permis depuis moins de 3 ans n’ont pas le droit de commettre des fautes graves. Par exemple, ils ne peuvent pas conduire avec un taux d’alcoolĂ©mie qui dĂ©passe 0,2g/L dans le sang. Bien entendu, vous n’avez pas le droit de conduire sous l’influence des drogues. Les autres fautes graves concernent par exemple l’excès de vitesse et le dĂ©lit de fuite.

Enfin, sachez qu’en tant que jeune conducteur, vous recevez 6 points. Ă€ chaque infraction, vous allez perdre des points et le dĂ©lai de trois ans sera remis Ă  zĂ©ro. Si vous perdez trois points ou plus, vous devrez suivre un stage de sensibilisation Ă  la sĂ©curitĂ© routière. Le dĂ©lai prĂ©vu pour la rĂ©alisation de ce stage est de maximum quatre mois. Attention, si vous perdez tous vos points, vous perdrez bien sĂ»r votre permis de conduire en Belgique !

Foire aux questions (FAQ)

Vous avez des questions sur le permis de conduire Belge ? Consultez notre FAQ ci-dessous.

CODE DE LA ROUTE

Apprenez le Code de la Route facilement et rapidement grâce à notre cours interactif en ligne !

Disponible aussi en néerlandais.
www.rijbewijs.online